Savez-vous goûter…tubercules?  éd. Presses de l’EHESP, FR​

 

 

 

À propos du livre / About the book

 

Sollicitée par Dr. Danièle Mischlich, directrice de la collection  « Savez-vous goûter…? »  aux éditions des Presses de l’EHESP, j’ai participé à l’aventure en ma qualité de photographe pour deux ouvrages.

Pour le livre collectif: « Savez-vous goûter…les tubercules? », je me suis inspirée des voyages que parcourent les tubercules à travers le monde afin de les mettre en scène de façon dynamique et parfois spectaculaire.  Ainsi mis en lumière, ces légumes-racines ont su m’épater et me guider hors des sentiers battus.

Pour commencer, une énorme patate douce à la chair orangée a bien voulu poser en antenne parabolique après avoir survolé une mappemonde.

Ensuite le topinambour s’est pris pour une statue inca, son regard énigmatique le rendant pourtant bien vivant.

En remettant l’imaginaire au cœur de mon travail, j’ai voulu surprendre le lecteur et l’inviter à porter un autre regard sur ces aliments aux atouts nutritionnels souvent insoupçonnés. J’ai joué de leurs rondeurs pour traduire la générosité de leurs qualités nourricières et ai photographié des pommes de terre lancées en l’air pour leur donner un côté léger, battant en brèche l’idée reçue d’aliment lourd et roboratif.

La forme des tubercules choisis dans cet ouvrage a également été source de créativité. À les regarder de près, n’évoquent-ils pas des planètes, des arbres, voire des personnages ?

D’abord pour mon plus grand plaisir, l’igname et le manioc se sont déguisés en troncs d’arbres. La famille Vitelotte a posé pour un portrait de groupe, tandis que les chips, comme dans un conte, se sont transformées en une toiture couverte de tuiles à la couleur dorée.

Au moment le plus chaud des prises de vue, une petite pomme de terre vêtue de sa fine peau rouge, a installé  une toute petite chaise sur la marche d’une piscine de plein air, assise là, elle s’est fait de l’ombre sur la tête avec un mini couvercle d’une dînette d’enfant.

C’est comme si ces tubercules, par leur simple présence, m’avaient invitée à d’innombrables jeux loufoques!

Evidemment, en étant originaire d’un des pays de pommes de terre par excellence, les Pays Bas, j’en connaissais certains, comme la pomme de terre, déjà bien. Dans ce pays, c’était, à l’époque de mon enfance, et aujourd’hui encore un peu, l’ingrédient qui accompagne presque toutes les plats quotidiens. En soupe et en purée, mélangé à des légumes comme les choux, les carottes, et les onions. En salades aux cornichons, et en frites accompagnées de mayonnaise, les Néerlandais consomment une quantité de frites non négligeable, on les trouve dans des kiosques à frites presque partout, à portée de chacun, dans les gares, les centres ville…

Ma première rencontre avec une patate douce a eu lieu lors d’un voyage au Portugal. Dans un petit restaurant au port d’une ville estuaire, elle m’a été servie en plat principal.  Quelle surprise dans mon assiette qui comportait uniquement cette belle, très grosse patate douce, cuite dans sa peau, sur laquelle une noisette de beurre et du gros sel étaient étalés. Son goût sucré m’a complétement emballée, je m’en souviens encore 30 ans plus tard.

Avant de me donner à photographier les tubercules, j’avais probablement déjà̀ goûté au manioc sans le reconnaître. Peut-être dans un plat asiatique quelque part dans un de ces quartiers d’Amsterdam où on trouve plein de petits restaurants cuisine du monde.

Mon ignorance de l’igname est certainement liée à son absence dans les plupart des étals des petits marchés de village dans le sud de la France que je fréquente pour faire mes courses. L’igname m a donc exigé de sortir de mes habitudes. Sa présence majestueuse valait le détour ! Avec son écorce marron grise, il ressemble à un arbre tout en étant une racine.

Pour mes séances photo, je suis partie à la recherche d’exemplaires de maniocs. Participer à l’aventure de ce livre « Savez-vous goûter les tubercules, » m’a fait découvrir une épicerie asiatique dont le propriétaire m’a alors raconté que ce manioc était son pain quotidien pendant son enfance. Il m’a alors offert du manioc cru. Avec un énorme couteau, il en a tranché un morceau… je ne pouvais pas refuser de goûter…Quelle découverte! ( Surtout quand après j’ai appris qu’il existait un manioc amer toxique mangé cru !) J’ai été fascinée de découvrir la couche rose entre la peau et la chair, plus tard ça m’a donné l’idée de le photographier en gros plan pour le livre. Surtout parce qu’en plus, la protection de paraffine autour donnant quelques brillances à sa peau marron épaisse incurvée.

 Quel univers poétique et onirique m’ont offert les tubercules ! Couleurs, formes, textures de cette singulière famille de pommes de terre, patates douces, topinambour, taro, igname, manioc …,ont donc été pour moi une  suite de surprises étonnantes et instructives . Autant d’impression et de suggestions  que j’ai voulu mettre au service de cet ouvrage en apportant mon éclairage aux textes, anecdotes et recettes. 

En définitive, ce fut une ribambelle de découvertes et de prises de conscience. Un chemin qui m’a confortée dans mon désir de partager mon enthousiasme face à leur esthétique enchanteresse. Tout commence avec l’œil, et il se trouve que c’est mon outil professionnel. Complice de leur art de séduire, je me suis donc prise au jeu de les valoriser en les décalant de l’univers culinaire, pour amener le lecteur à poser un regard neuf et s’émerveiller à son tour.

Entre légumes et féculents, les tubercules sont à la jonction de ces deux groupes alimentaires. Ce sont des légumes, car ils contiennent beaucoup d’eau (entre 60 et 80 %), sont riches en potassium, en fibres, et apportent de la vitamine C en quantité non négligeable. Et ce sont également des féculents, car leurs apports en glucides (notamment en amidon) se rapprochent davantage de ceux des autres féculents (pâtes, riz, légumes secs une fois cuits) que de ceux des légumes

Dans le livre Savez-vous goûter…les tubercules?, il y a évidemment des recettes des plus simples aux plus élaborées et aussi une multitude d’anecdotes amusantes, des informations nutritionnelles pointues, des tableaux de cuisson et, en prime, un voyage au fil de mes photos.

 

Tubers, a series published in Savez-vous goûter…les tubercules? éd. Presses de l’EHESP, FR